Mois : mai 2018

Une affiche, avec un coup d’avance

Le JVAL, c’est un cheval à la base…

Pour ceux qui connaissent l’histoire de notre nom, l’affiche est un retour aux sources: le cheval, dit en bon vaudois «le j’val». Mais attention, exclu d’avoir un coup de retard! Pour cette affiche 2018, EMPHASE a voulu damer le pion aux critiques faciles: sur le thème de la partie d’échec, notre cheval fringant sera prêt à danser sur les sonorités et styles des différents groupes au programme. Car oui, l’affiche sera animée sur la plupart des supports, tels les réseaux sociaux. Il se murmure même qu’une expérience en réalité augmentée se prépare en coulisses…

Nous remercions chaleureusement les designers d’Emphase pour leur travail inspiré et leur utilisation créative de nouvelles méthodes de visualisation.

Programmation 2018

En dix concerts, la programmation du festival dessine cette année une sorte de voyage dans le temps en évoquant plusieurs grandes époques du rock, d’hier à aujourd’hui.

Le jeudi se fera le reflet d’un retour aux sources et débutera avec le blues roots du duo lausannois The Two. Puis ce sera le retour très attendu des Genevois Duck Duck Grey Duck avec leur rock’n’roll surf-soul sixties. La soirée se terminera avec la sensation italienne du moment, le songwriter à l’irrésistible voix de crooner, Fil Bo Riva.

Vendredi, le rock rencontrera la folk et les années 2000 avec la Lausannoise Emilie Zoé et son univers doux-amer. En seconde partie, le duo Tessinois Peter Kernel remontera sur la scène du JVAL avec son rock indé post-pop primaire et un nouvel album. Et pour clore la soirée en beauté, le Britannique L.A. Salami, qui n’a rien à voir avec la charcuterie, mais plutôt avec les initiales d’un jeune auteur-compositeur prometteur au rock lo-fi parfumé d’americana.

Samedi, le rock frôlera le futur en fusionnant avec l’alternative R&B Folktronica charmeuse et enivrante du Nyonnais Fabe Gryphin. Les Normands Concrete Knives allieront le punk à des sonorités world asiatiques et africaines, tandis que les beats implacables des Parisiens Bagarre feront la part belle à l’électro dans un cocktail musical qui devrait faire danser les Jvaliers jusqu’au bout de la nuit.

NOUVEAUTÉS

Le festival 2018 ouvrira ses portes un soir plus tôt, le mercredi 29 août, pour le vernissage de Telescope, le nouvel album des genevois de Quiet Island, à savourer les pieds en éventail lors de cette soirée gratuite.

Côté restauration, après le succès du cochon à la broche l’an dernier, le JVAL continue l’aventure avec Luis Zuzarte et Felipe Raup de SENS Foodculture. Ces brillants cuisiniers proposeront cette année du boeuf cuit sous terre au domaine, une première.